available languages: Français November 7, 2014

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Quels pouvoirs pour le nouveau président de la République tunisienne?

Geoffrey Weichselbaum
Membre fondateur de Democracy Reporting International

La Tunisie s’apprête à élire le premier président de la République tunisienne sous la nouvelle Constitution adoptée en janvier 2014.

Bien que son élection semble générer plus d’intérêt que les législatives du 26 octobre dernier, beaucoup en Tunisie s’accordent à dire que les pouvoirs du président tunisien sont très limités, voire trop limités.

Pour mener à cette conclusion, les pouvoirs du président de la France sont souvent pris comme point de comparaison.

Une lecture détaillée des pouvoirs respectifs de ces deux présidents mène à une conclusion différente.

Comme en France, le président de la République tunisienne veille au respect de la Constitution, il garantit l’intégrité territoriale, la continuité de l’Etat, l’indépendance de l’Etat (dans le cas tunisien) ou nationale (dans le cas français).

Dans le cas tunisien, il possède les pouvoirs régaliens de déterminer les orientations générales de la défense, des affaires étrangères et d’assurer la sécurité intérieure de la République, et cela en concertation avec le chef du gouvernement. La Constitution française reste silencieuse quant aux affaires étrangères, bien que la pratique constitutionnelle attribue ces prérogatives à l’Elysée.

The full article can be read on huffpostmaghreb.com