available languages: englishFrançais novembre 16, 2020

Democracy Reporting International (DRI) a soutenu la mise en œuvre de l’évaluation de l’état de la démocratie locale (EDL) dans deux communes tunisiennes en 2019-2020 (Ariana dans le gouvernorat de l’Ariana et El Hencha dans le gouvernorat de Sfax). Au terme de ce processus conduit par des équipes multidisciplinaires composés d’acteurs locaux, un rapport a été élaboré pour chaque commune.

Le mercredi 28 octobre, une délégation composée de représentants des deux municipalités, des équipes d’évaluation municipale (EME), de DRI Tunisie et du conseiller national sénior, a rendu visite à quatre institutions nationales pour leur présenter les conclusions des rapports ainsi que les recommandations relevant du pouvoir central. Il s’agit du Ministère des Affaires Locales et de l’Environnement, représenté par l’Instance Générale de Prospection et d’Accompagnement de Processus Décentralisé, du Centre de Formation et d’Appui à la Décentralisation (CFAD), de la Fédération Nationale des Communes Tunisiennes (FNCT) et du Centre d’Information, de Formation, d’Études et de Documentation sur les Associations (IFEDA).

Des échanges productifs et enrichissants ont eu lieu au cours de ces rencontres, où les différent.e.s représentant.e.s de ces institutions ont formulé leur intérêt pour le contenu des rapports, notamment certaines recommandations phares qui pourraient être adressées afin de surmonter les défis encore présents au niveau local et améliorer le cadre réglementaire et le cadre du fonctionnement général de la décentralisation.

Rencontre avec le directeur général du Centre de Formation et d’Appui à la Décentralisation Mr Ridha Saadi, le mercredi 28 octobre 2020.

De plus, dans le souci de faire participer la société civile dans l’action municipale et nouer des liens de coopération et de coordination entre les mairies et les citoyens, deux ateliers ont été organisés avec le soutien de DRI, le 21 octobre à Sfax au sujet de rapport El Hencha et le 27 octobre à l’Ariana autour de son rapport.

Ces deux ateliers ont regroupé différent.e.s acteur.trices de la société civile des deux régions avec les représentant.e.s municipaux, afin de discuter les recommandations adressées aux acteurs locaux, citées dans les rapports.

L’atelier d’El Hencha a abouti au choix d’une recommandation phare qui est celle de renforcer la relation entre la société civile et la municipalité par la mise en œuvre d’un noyau dur dont le rôle essentiel est de renforcer la participation citoyenne.  Il sera composé de membres du conseil municipal, de l’administration et de jeunes de la société civile, et agira comme un catalyseur des échanges entre les citoyens et la municipalité pour faciliter la communication entre les deux parties. Un engagement a déjà été pris pour planifier un calendrier de réunions.

L’atelier El Hencha, le 21 octobre 2020 dirigé par Aly Mhenni, chargé société civile à DRI

L’atelier de l’Ariana a en outre opté pour une autre approche de renforcement de coopération entre la société civile et la municipalité, qui consiste à mettre en œuvre certaines recommandations de manière individuelle pour améliorer les efforts de chacune des parties et atteindre un plus grand niveau de convergence. La municipalité s’est notamment engagée à coordonner avec les institutions privées pour ouvrir les parkings à étages, déjà existants, pour faciliter le stationnement des citoyens dans la commune. En outre, une association de la société civile s’est engagée à collaborer avec la municipalité pour mener des actions de sensibilisation destinées aux citoyens afin qu’ils puissent pratiquer leur droit l’accès à l’information.

Atelier de l’Ariana, le 27 octobre 2020 dirigé par Emna Mouelhi, chargée société civile à DRI

Ces trois actions de plaidoyer ont permis de mettre les acteurs locaux au centre des préoccupations sur la décentralisation et la participation citoyenne, marquant ainsi le début de l’appropriation des rapports de l’EDL entre les parties prenantes, visant à encourager plus de dialogue pour un pari réussi de la démocratie locale. Tous les acteurs concernés par la concrétisation de la décentralisation et l’amélioration de la démocratie locale sont appelés maintenant à œuvrer pour installer un climat favorable et bâtir à la réalisation du développement local à travers des supports durables.

Le projet EDL élaboré par DRI dans le cadre de son programme d’appui à la mise en œuvre de la nouvelle constitution tunisienne (2014) est financé par le Ministère Fédéral Allemand des Affaires Étrangères.